top of page

INTERVIEW DU PREMIER GUIDE BIKE OUT

Dernière mise à jour : 24 juil. 2023


Grégory FAYARD



Greg, c'est le guide du premier trip à moto électrique de Bike Out dans le Le massif central : Ride alternative dans les bois noirs. Sans son aide, il nous aurait été difficile de mettre en œuvre un itinéraire de cette qualité.

Greg, c'est l'enfant du pays qui aime sa région et qui la connait par cœur.

Diplômé d’un brevet d’état d’éducateur sportif à moto, c’est la personne qu’il est nécessaire d'avoir à ses côtés pour découvrir le tout terrain et progresser dans ce domaine.

C'est donc avec lui et au guidon d’une moto électrique attachante que nous partons sur les pistes et les chemins du Livradois-Forez, à la découverte de ses paysages, ses curiosités et à la rencontre de ses habitants.


Nous sommes allés à sa rencontre pour lui poser quelques questions sur différents sujets : le trip, bien sûr, mais aussi et entre autres, sa vision de la moto électrique.


Hello Greg, parle-nous d’abord de ta région. Pourquoi il faut venir la visiter selon toi ? 🏞


Ce qui est sympa avec le Livradois, c’est que c’est une région qui jouit d’une vraie authenticité. Il n’y a pas beaucoup de touristes. Il y a un côté nature omniprésent  et c’est très varié en termes de paysages, mais aussi de types de chemins.


Depuis le point de départ de notre trip, il y a 3 secteurs bien différents :

  • Au nord, les Bois Noirs, un massif typique avec grandes forêts de résineux.

  • Le sud-est que l’on appelle le Forez avec des grands plateaux très découverts quasi steppiques.

  • L’ouest, enfin, en rentrant dans l’Auvergne et qui marque la fin du Livradois avec des paysages vallonnés parsemés d’une végétation mixte feuillus et sapins.

Tu rajoutes à cela tout le patrimoine avec toutes les marques d’histoire que nous croisons en permanence. Les bâtisses en pierre, les voies en granit, les vestiges de l’ancienne voie romaine, les murets en pierre, les églises romanes, etc.



Pourquoi à moto ? 🏍


Ça permet d’aller au cœur du territoire et de sortir des axes classiques. Comme il y a des sites qui ne sont pas accessibles à moins d’une demi-journée de marche, la moto électrique a du sens.



Pourquoi passer à l’électrique, d’ailleurs ? ⚡️


Car c’est très accessible. Aussi bien pour les novices en tout-terrain, mais aussi pour les gens qui ont un peu plus de bouteille. Du fait de l’absence de vitesses et d’embrayage, c'est plus facile à apprivoiser.

Il faudrait une bonne demi-journée pour être autonome avec une moto thermique alors qu’avec l’électrique, c'est plus rapide.



Qu’est-ce que l’électrique à de plus pour ce type de trip ?


Je ne sais pas s'il y a quelque chose en plus, mais ce qui est sûr c’est qu’il n’y a rien en moins.


Premièrement, du fait de l’absence de passage des vitesses, on se concentre plus sur le chemin, la trajectoire et on améliore sa technique. Et quand c'est moins technique, on apprécie le paysage autrement.


Deuxièmement, la palette de puissance est très large.

Les courbes de puissance peuvent être sélectionnées au guidon. Ça offre donc une motricité déconcertante à tout moment. Les gens qui essayent pour la première fois sont très étonnés. Ils ont la sensation que parfois la moto peut s’arrêter dans les parties les plus pentues alors que pas du tout. La moto électrique a un super caractère au final.


Enfin, le silence… c'est vraiment surprenant. Tu peux discuter avec le groupe plus facilement quand tu t’arrêtes. Même en roulant, si on voit quelque chose ou s'il y a une info rapide à faire passer et bien, tu peux, car tout le monde t'entend. Et vis-à-vis des autres utilisateurs des chemins aussi, le regard n’est pas du tout le même.



Pourquoi ton choix s’est porté sur le modèle Escape de la marque Electric-Motion ?


Plusieurs raisons :

- La première, la moto est très performante et à la fois très facile d’utilisation.

- La seconde, c'est qu’elle est de bonne qualité par rapport à d’autres motos identiques sur le marché.

- Et enfin, c’est une bécane française... enfin ! Cocorico ! 🇫🇷



Ce n'est pas un peu fade le fait de ne pas passer les vitesses et de ne pas avoir de bruit ?


Le jour où j’ai essayé la moto, il m’a fallu 15 minutes de roulage et j’étais conquis.

Je suis allé à l’usine, j'étais plutôt sur la réserve. Le pote qui m’accompagnait, lui, n’était pas convaincu du tout... 😂

On a commencé à rouler et en fait, on s’est régalés. On était comme des gosses qui redécouvrent une nouvelle manière de rouler, de nouvelles sensations de roulage. Et c’est ça qui importe !

Depuis, je n'ai rencontré aucune une personne ayant essayé et qui m’a dit que c’était naze. 💪



Par conséquent, que dirais-tu à quelqu’un qui n’a jamais roulé en électrique et qui pourrait être un peu réticent ?


Tout d’abord, avez-vous déjà essayé ? C’est simple, 99 % des riders interrogés, c'est non. Donc parler sans avoir testé, c'est un peu compliqué.

Mais c’est surtout que je ne suis absolument pas là pour faire l'apologie de l'électrique, et dire, “il faut supprimer le thermique”. Cette moto, c'est un complément de ce qui existe déjà. On devrait plutôt se réjouir qu’il y ait d’autres manières de rouler en deux roues. On varie les plaisirs.


Ensuite, arrêtons de comparer le thermique et l’électrique. Les réfractaires sont quasi toujours sur la comparaison et en fait, ce n'est pas l’optique qu’il faut avoir. Le débat est stérile. Un exemple : Sur la crête de puissance, l’escape d’Electric Motion fait 12KW. Si on prend une moto thermique de 12KW de puissance, c’est complètement ridicule. Eh bien pourtant le couple de l’électrique à ce niveau de puissance est hyper surprenant. Donc comparer les deux n'a pas de sens.



Et concrètement ça se passe comment pour les recharges pendant le trip ? 😈⚡️


Recharge facile et relativement rapide. Il ne faut pas une journée pour prendre 40 % de batterie.

Je te donne un exemple : je suis partie en rando un matin. J’ai fait deux bonnes heures sans me limiter. J'ai mis en charge vers 12 h 30 et à 14 h 30 la batterie avait pris une charge complète et je pouvais rouler l’équivalent du matin. Donc, on roule suffisamment, surtout quand on enchaine trois jours dans les chemins.



Est-ce que c’est vraiment accessible à tous ?

Oui à partir du moment où tu as un permis moto au minimum 125cc et que tu souhaites faire du tout terrain bien entendu.


Comment ça se passe si tu as un groupe qui est un peu plus demandeur d’un point de vue technique notamment ?

Les groupes sont petits alors, il est facile de s’adapter. Que tu sois novice ou expérimenté, tu y trouveras ton compte, car les parcours ne sont pas figés. Ils évoluent en permanence en fonction de beaucoup de critères. C’est l’avantage de connaitre parfaitement le coin.



Merci Greg, à bientôt alors.... 👋

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page